Graphisme - identité visuelle
Now Reading
Tout ce qu’il faut savoir pour devenir graphiste
0

Vous envisagez de devenir graphiste ? C’est un métier professionnel, qui peut être à long terme. Etre graphiste nécessite une imagination artistique et créative. Un spécialiste de la communication visuelle ayant des compétences, pour transformer les idées venant d’un produit, d’une marque ou d’une entreprise en une image, un logo ou une identité visuelle.








Devenir graphiste : Les diplômes et les formations requises

En étant imaginatif et créatif, un graphiste a une forte possibilité d’apprendre ce travail indépendamment. Mais pour plus de spécialisation, suivre une formation graphiste appropriée à ce métier pourra être bénéfiques, pour une personne souhaitant devenir graphiste.

BTS design graphique

Après être diplômé en baccalauréat STD2A (Bac en arts appliqués) ou MANAA (Mise à niveau en arts appliqués), une formation qui prenne une durée de deux ans est nécessaire pour le perfectionnement de la communication visuelle. Ceci peut se faire directement à l’Ecole Supérieur des Métiers Artistiques (ESMA), siégée à Montpellier Toulouse, Lyon ou à Nantes. C’est une école universitaire basée sur la création artistique et graphique ainsi que la communication des informatiques et des technologies. Equivalent d’un Bac + 2, le BTS design graphique est délivré par l’état.

DNAT (Diplôme National d’Arts et Techniques)

En étant une formation spécialisée en design graphique, design de produit, ou design d’espace, nombreux sont les métiers que l’on peut faire, dès l’obtention de ce diplôme. C’est une formation qui dure trois ans. Donc, c’est tout à fait comparable à un diplôme de Bac + 3. On peut obtenir le DNAT à l’Ecole des Beaux Art de Lyon, soit à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design d’Orléans (IAV). Tous les étudiants sortants de ces Universités ont toutes les capacités de se familiariser avec tout type d’expression artistique.

Licences Pro dans le secteur des Art

Toute personne titulaire d’un BTS communication visuelle et DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) a toutes les possibilités de décrocher une Licence Professionnelle dans le secteur des arts. C’est une formation basée sur l’apprentissage de plusieurs théories et les pratiques des méthodes et des outils essentiels avant de devenir graphiste professionnel. La préparation de ce diplôme se poursuit durant deux à trois semestres ou un an. L’Ecole Supérieurs d’Arts Appliqués (ESAA) est effectivement reconnue pour la formation artistique, donc elle peut vous aidez à obtenir facilement une Licence Pro Arts.

DSAA (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués)

C’est un diplôme qui se prépare en deux ans. Equivalent d’un Bac + 4 ou d’un Master 1, tous les étudiants titulaires d’un BTS art appliqué peuvent suivre une formation pour obtenir le DSAA. Une étude Universitaire très avantageuse pour ceux qui souhaitent approfondir leurs études dans la spécialisation en design de communication (produit, graphisme, mode, espace). si vous avez l’intention de devenir graphiste, l’Ecole Estienne paris (EEP) est un enseignement supérieur spécialisée dans ce domaine.

DNSEP (Diplôme national Supérieur d’Expression Plastique)

Le DNSEP est destiné à tous les étudiants qui vise à perfectionner une formation artistique. La durée de ce cursus est de trois ans. Il suffit de choisir la bonne option : Art, Communication et Design. Une carrière professionnelle en tant que graphiste, dessinateur/trice artistique ou de BD, maquettiste et photographe est envisageable après l’obtention de ce diplôme. Si vous songez de devenir graphiste, l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges, Nancy, Dijon ou de Limoges est ouverte pour tout le monde. De plus, c est un diplôme de niveau Bac + 5.

Master Pro-Art

Pour la dernière ligne droite, le Master Pro-Art est fortement conseillé à toute personne, envisageant d’élargir leurs métiers professionnels dans le monde du graphisme. Que ce soit un Master art, un Master art spécialité art plastique, un Master art spécialité art appliqué, etc.., vous aurez l’opportunité de décrocher un emploi stable avec ces diplômes. Avec tous les enseignants expérimentés de l’Ecole Supérieurs d’Arts Appliqués (ESAA), vous pouvez réussir à atteindre vos objectifs de devenir graphiste.
pc-1207886_960_720

Devenir graphiste : les différentes tâches du métier

En premier lieu, devenir graphiste demande beaucoup de compétences dans le cadre professionnel de l’artistique. Que ce soit en art plastique ou en art appliqué, c’est un métier qui nécessite de la curiosité, en plus d’une imagination ouverte et créative. Autrefois, un graphiste utilise un papier et un crayon pour exécuter son travail. Grâce à l’évolution de la technologie, un logiciel appelé PAO (Publication Assistée par Ordinateur) est désormais à la disposition d’un graphiste ou d’un designer graphiste. Ca fait partie de l’outil principal de celui-ci, en vue de réaliser toutes les demandes d’un client à travers une communication visuelle.

Analyser les demandes d’un client

Avant d’établir un plan stratégique pour la conception, la création, l’exécution et l’impression du design à travers une image, un graphiste doit toujours identifier les demandes de son interlocuteur. Une identification qui se fait à partir de la requête du client. En plus de cette analyse, examiner les faisabilités du projet sera nécessaire, afin de proposer des suggestions appropriées à l’attente du commanditaire.

Elaborer un cahier de charge

En étant professionnel, un cahier de charge est toujours indispensable si l’on veut travailler facilement et rapidement. Ceci doit être élaboré avec le client, afin de bien déterminer ses goûts. Par la suite, des suggestions adaptées à l’attente du prospect devront être présentées pour le bon fonctionnement du projet et afin de devenir graphiste professionnel reconnu.

Retranscrire l’idée en une image

Que vous soyez un infographiste ou un graphiste 3D, la retranscription de toute proposition en une image ou un logo est toujours indispensable. C’est l’art de la communication visuelle. Donc, une simple esquisse faite sur papier ou une mise en page créée sur ordinateur est généralement conseillée pour l’aperçu du client. Si vous souhaitez devenir graphiste professionnel, cette petite technique fait partie des étapes à suivre pour le bon déroulement de votre métier.

Concevoir la charte graphique

la conception d’une charte graphique est une démarche que l’on ne doit pas négliger si l’on veut devenir graphiste. Une création de maquette basée en fonction des choix des illustrations, des codes couleurs, des logos, des polices de caractères. La maîtrise de tous ces éléments graphiques est donc obligatoire, afin de bien véhiculer les messages ou la publicité à travers une image ou un dessin.

Créer une identité visuelle

La création d’une identité visuelle est une source fondamentale pour un graphiste. Que ce soit une entreprise ou un client indépendant, la précision de plusieurs informations est nécessaire. Les supports de communications, les publics cibles, le secteur d’activité ou plus de renseignements qui pourront être utiles pour la réalisation du projet.

Faire appel aux intervenants

Que ce soit un graphiste indépendant ou un graphiste freelance, faire appel à des spécialistes sera nécessaire. Des expérimentés dans le domaine de la photographie, l’illustration, l’architecture ou le design, pour le perfectionnement du projet afin de répondre aux besoins du client. Devenir graphiste est aussi une offre d’opportunité pour tisser des relations avec d’autres professionnels.

Passer à l’étape de l’exécution PAO

Dès que la maquette soit validée par le client, un graphiste doit avoir l’idée de transférer directement son fichier à l’imprimerie. A ce moment, l’imprimeur travaille sur le fichier en le transformant en un document d’exécution. Ce dernier a pour but de contrôler les polices d’écritures, de vérifier les fonds perdus et de calibrer les différentes couleurs. A la dernière minute, une vérification de la mise en page du document à partir d’un laser sera effectuée par celui-ci.

Procéder à l’impression

Normalement si un graphiste a réussi à mieux faire son travail jusque-là, c’est que tout est prêt à être imprimer. C’est l’étape finale de la chaîne graphique. Or il faut effectuer une vérification complète avant de passer à l’impression pour minimiser les risques d’erreurs. Si vous désirez devenir graphiste, tout ceci est indispensable pour vous aider à bien finaliser votre travail et à satisfaire vos clients potentiels.

Devenir graphiste: Les outils à maîtriser

Devenir graphite : les outils à maîtriser

Avant de devenir graphiste, savoir maîtriser tous les outils nécessaires pour la réalisation d’un projet est obligatoire. Des outils ou des logiciels de base qui font parties des meilleures méthodes stratégiques pour l’accomplissement du travail d’un graphiste. Nombreux sont ces logiciels spécifiques, mais pour mieux réaliser les commandes d’un client, il suffit de faire le bon choix.

De préférence un ordinateur Mac est le plus utilisé par un graphiste professionnel. En plus de la performance de cette machine, il existe les différents types de logiciels comme l’Adobe Photoshop ou la Créative C6, qui est un logiciel d’édition de photographie pour la création des maquettes ou des graphismes web. Pour les dessins vectoriels, le logiciel Illustrator comme l’Adobe Illustrator est fortement conseillé pour la conception d’une page internet. Il y aussi le logiciel de mise en page comme le Dreamweaver pour les HTML, CSS, PHP ou XHTML. Et concernant les croquis à main levé, il existe les équipements matériaux comme la palette graphique, le scanner, l’imprimante, etc…).




Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About The Author
Hanta

Leave a Response