Soultions webdesign
Now Reading
Que faut-il faire pour devenir webdesigner ?
0




C’est pendant l’avènement du monde digital que le métier de webdesigner a vu le jour. Son envergure est telle qu’il est considéré, aujourd’hui, comme un métier incontournable et très apprécié par les jeunes. Pour devenir webdesigner, il conviendra de suivre une formation spécifique. Avoir les capacités nécessaires s’avère être tout aussi important. Sinon, il sera bon de dissocier le métier de webdesigner à celui de graphiste.

Qu’est-ce que le webdesign ?




Avant de devenir webdesigner de renom, il faudra d’abord savoir de quoi il en retourne. Clairement, le webdesign se spécialise surtout dans la maitrise des médias web. C’est dans la conception d’interfaces de navigation qu’il axe son savoir-faire. Pour arriver à de bons résultats, il utilise différents éléments techniques comme les pictogrammes ou encore les différentes animations. Un webdesigner cumule sa culture web avec sa connaissance approfondie des concepts ergonomiques ainsi que des environnements de programmation.

Quels sont ses enjeux ?

Même si le webdesigner se spécialise surtout dans la conception de l’aspect graphique d’un site, il se devra de résoudre des problèmes de communications spécifiques également. A cela, il sera à même de créer complètement un site ou de le refondre si besoin. Dans un premier temps, il analysera les besoins des clients pour ensuite y offrir une réponse créative et parfaitement adaptée à la demande. Contrairement aux idées préconçues, un webdesigner n’a rien d’un artiste, mais tout d’un véritable designer. Comprenons que l’art est une expression personnelle alors que le design, lui, est une discipline spécifique résolvant des soucis tout aussi spécifiques.

Il faut savoir qu’un webdesigner peut  parfaitement travailler en freelance qu’avec une équipe. Il peut aussi travailler sur différents types de projets allant du design d’interface d’un site jusqu’à la création d’applications mobiles.

Quelle est la différence entre un graphiste et un webdesigner

Devenir webdesigner n’est en aucun cas synonyme d’adhésion au métier de graphiste. En effet, ces deux domaines sont différents sous plusieurs aspects.

Dans le cas du graphiste, il se spécialise surtout dans la génération de solutions de communications visuelles. Il travaille sur divers types de supports. Dessus, il s’affaire à transformer des messages préétablis en forme graphique. Les aspects qu’il doit maitriser sont la typographie, les couleurs, la mise en page ainsi que les différentes symboliques. Il va de soi qu’un graphiste se devra de disposer d’une culture artistique conséquente.

Concernant le webdesigner, on peut parler d’une version améliorée d’un graphiste. En effet, il dispose de bonnes bases en graphisme tout en maitrisant parfaitement toutes les contraintes du web. On parle ici des différentes technologies, de l’accessibilité, des supports ou encore des besoins d’ergonomie d’un site web. En outre, il est parfaitement apte à travailler sur différents types de supports médias.

Devenir webdesigner : les formations à suivre

De nombreuses alternatives sont accessibles à tous ceux qui veulent devenir webdesigner. Tant bien en école privée qu’en école publique, les possibilités sont diverses. Pour la formation qualifiante, elle peut aller du bac + 3 au bac + 5. Par la suite, il sera possible aux adhérants d’intégrer une école d’art ou bien une école de communication visuelle. Ce cursus est proposé par de nombreux établissements si l’on ne cite que Gobelins, Estienne, l’école nationale des arts décoratifs ou encore Supinfocom et Iscom. Pour ce qui est des écoles publiques, elles proposent une licence ainsi qu’un master. Sinon, il est également possible de sélectionner l’option webdesign après avoir suivi un parcours en graphisme ou encore en technique informatique.

A combien est payé un webdesigner ?




Connaitre la rémunération exacte d’un métier est la première motivation de tous. Dans le cas du webdesign, les débutants touchent aux environs des 1 800 euros bruts mensuellement. Ceux disposant d’une expérience probante, par contre, touchent aux abords des 2 900 euros le mois. Pour ce qui est des freelances, ils peuvent facilement disposer d’un meilleur revenu, mais à condition de trouver des clients. Etant donné l’effervescence du domaine digital, ce type de service est de plus en plus demandé. Avoir de bonnes connaissances en référencement ainsi qu’en accessibilité ne fera qu’accroitre la demande.

Y a-t-il une évolution professionnelle ?

En tant que métier à part entière, il est possible d’évoluer convenablement dans le domaine du webdesign. Un webdesigner pourra aisément devenir directeur artistique en fin de parcours. Ce poste vient, évidemment, avec tous les avantages qui vont avec. De quoi réellement motiver les jeunes qui se ruent littéralement dans cette direction. Après tout, ce type de professionnel est de plus en plus demandé. Quoi de plus normal que de chercher à intégrer un nouveau secteur offrant une grande demande au niveau de l’emploi.





Enregistrer

About The Author
Nathalie Rambolamanana

Leave a Response