Webmarketing - SEO
Now Reading
Comment l’identité visuelle peut-être une valeur ajoutée pour l’entreprise ?
0




On peut dire que l’identité visuelle est le fondement d’une bonne stratégie de communication. C’est en utilisant ses supports que l’entreprise pourra être visible via cette technique. Elle permettra, entre autres, d’attirer efficacement l’attention des clients. La marque ainsi que les produits de la société auront également une meilleure notoriété auprès de la concurrence.

L’identité visuelle : définition




Comme son nom l’indique, l’identité visuelle rassemble des éléments graphiques visant à identifier l’entreprise. Clairement, ces éléments sont représentés par la marque, le logotype, l’emblème, la couleur, le griffe ou encore les pictogrammes. Une entreprise spécifie son identité graphique via la charte graphique aussi appelée corporate identity code. Le but de la mise en place de cette charte est d’utiliser au mieux cette identité via les supports de communication.

Ses éléments constitutifs

Ce sont ces points qui agissent en tant que faire valoir pour la marque de la société.




Le logo

C’est le fondement même de l’identité visuelle. De ce fait, il devra être déclinable, évocateur et surtout intemporel. En plus d’être compréhensible et facile à mémoriser, il devra être polyvalent au niveau des couleurs et tailles.

La typographie

C’est ce qui est établi dans le contenu texte de tous les documents officiels.

Les couleurs

La couleur joue aussi un rôle majeur dans la réussite de ce projet. Il est conseillé d’user d’une palette chromatique pour une meilleure homogénéité dans la communication.

Les formes et signes

Il est recommandé, ici, d’utiliser des formes précises. En effet, l’usage des signes et des formes est primordial pour une meilleure reconnaissance.

La mise en page

C’est la partie qui garantira l’excellence de la structure de tous les documents.

Qu’apporte l’identité visuelle à l’entreprise ?




L’identité graphique tire profit du logo ainsi que de la charte graphique afin de l’adapter à une bonne communication. Pour que ce but soit atteint, il faudra une bonne cohérence entre tous les produits d’une même marque. Avec une bonne identité visuelle, tous les clients auront une vue globale de l’univers de l’entreprise. C’est, bien sûr, à travers les différents supports qu’ils auront l’œil sur lui. En adoptant des techniques avancées, il est même possible de dissocier l’identité visuelle du logo. Avec une bonne stratégie de communication aboutie en utilisant cette identité visuelle, toute entreprise pourra attirer l’attention des clients tout en la contrôlant, d’accroître la notoriété de la société ainsi que d’asseoir sa crédibilité.

Les étapes pour concevoir une bonne identité visuelle

C’est en se focalisant sur la simplicité, la signification ainsi que la différence que l’on peut réellement produire une bonne identité visuelle.




Etape 1 : analyse des besoins de l’entreprise

Avant de passer à la création d’identité pure, il faudra une analyse minutieuse. On parle ici de la mise en place d’une stratégie marketing spécifique à l’entreprise. C’est ainsi que l’on découvrira sa réelle position. L’étude se tournera, par la suite, vers les motivations de la société au niveau de l’image dont il souhaite disposer. C’est à partir de ces informations que vous créerez différentes propositions. C’est au représentant de la société de faire le choix final répondant parfaitement à ses besoins. Une fois son choix fixé, il faudra l’améliorer d’autant plus afin de le rendre le plus effectif possible.

Etape 2 : la création des éléments graphiques

La première phase, ici, est la création du logotype. C’est un élément qui se devra d’être simple, mais efficace. Bien sûr, il devra s’adapter facilement à tous types de supports de communication. Une charte d’utilisation viendra avec ce logo où l’on trouvera les démarches à respecter pour un meilleur usage. Le choix du média sera aussi déterminant dans ce cadre.

La charte graphique est la phase suivante. Elle se définit comme étant la ligne graphique de l’entreprise. On y trouve le logo, les polices, les caractères, l’exploitation de tous les éléments graphiques, les couleurs ainsi que les différents supports. On peut également y découvrir les images et les différentes illustrations. Chaque élément contribue à la cohérence face à l’usage des différents supports.

Etape 3 : le choix des supports

  • Papeterie :

Une identité visuelle active se définit aussi par l’usage de l’identité graphique sur tous les documents représentants l’entreprise. A cela, on a les cartes de visite, les cartes de correspondances ou encore les papiers à en-tête. C’est une signature que tous les clients voient. C’est une alternative à ne surtout pas sous-estimer.

  • Supports imprimés :

L’usage de la charte graphique lors du choix des supports de communication imprimés est aussi essentiel. Elle devra être adaptée à tous les types de supports imaginables et disponibles. Que ce soit un timbre ou bien un panneau pub. L’entreprise doit en tout temps disposer d’une identité visuelle imprimable partout.

  • Supports web :

On parle ici d’une déclinaison de la charte graphique papier. Ce sont les contraintes imposées par internet qui sont prises en compte dans ce cas-ci. C’est au moment du développement du site internet qu’il faudra en disposer. C’est à partir de là que les développeurs créeront une interface plus attrayante. On parle notamment des couleurs clés, des fontes de caractères pour que la société puisse être reconnue facilement par tous les internautes.







Enregistrer

About The Author
Nathalie Rambolamanana

Leave a Response