Webmarketing - SEO
Now Reading
Monétiser un blog : les étapes essentielles à ne pas négliger
0

Avec l’actuelle effervescence du monde digital, il est clair que tout le monde sait ce que c’est qu’un blog. D’ailleurs, plusieurs personnes savent en concevoir un en deux temps trois mouvements. Seulement, dans le cas d’une entreprise même d’envergure convenable, un blog doit toujours servir ses intérêts. Pour ceux qui y ont déjà songé, un blog peut, en effet, rapporter de l’argent. Ainsi, monétiser un blog est tout à fait possible et c’est en suivant quelques étapes de base que l’on arrive à de bons résultats à cela.
Monétiser un blog - les étapes à ne pas négliger

La première étape : l’auto-entreprise

Avant de réellement penser à monter un site comme un blog et utiliser une bonne méthode de marketing de contenu, il sera important de se baser sur la création d’entreprises avant tout. En effet, cette étape est la plus cruciale, car sans entreprise, il n’y aura pas de business. Dans ce cadre, dès que l’on parle de création d’entreprises, la majorité des gens pensent directement à beaucoup de paperasse encombrante. D’autres songent même à l’arrivée immédiate de l’Urssaf. Seulement, il faut savoir que la conception d’une entreprise n’est pas forcément une étape difficile.

Clairement, il existe une étape simple afin de créer son entreprise et c’est l’auto-entreprise. C’est, d’ailleurs, l’idéal si l’on veut commencer un petit business via internet.  Les avantages de cette démarche sont nombreux à savoir que si l’on est salarié, le régime en cours nous permettra de le rester tout en garantissant les avantages sociaux. Aussi, il ne sera nécessaire de payer les charges qu’en cas de vente ce qui limitera considérablement les risques. Notons aussi que la gestion au niveau administratif sera catégoriquement allégée ce qui fera grandement gagner en temps. En outre, tout se fait en ligne vis-à-vis des démarches accentuant d’autant plus la facilité d’usage du concept.




Deuxième étape : concernant la couverture sociale

Afin de pouvoir monétiser son blog, il faut qu’une garantie d’assurance puisse se faire derrière. En effet, si le but est d’être à 100% dans l’entrepreneuriat, alors il sera tout de même nécessaire d’adopter une mutuelle complémentaire ainsi qu’une prévoyance sociale. Après tout, personne ne sait ce que le futur réserve et se préparer en conséquence est nécessaire.

En règle générale, les entrepreneurs sont mal protégés et dans le cas d’un accident de parcours, ils perdent beaucoup dans l’histoire. Pour éviter cela, il faudra obligatoirement souscrire à la mutuelle et à la prévoyance qui protègeront efficacement en cas de longue incapacité de travail.

En plus d’être pratique, ces démarches sont aussi simples à faire puisqu’il suffira de solliciter n’importe quel assureur. D’ailleurs, des assureurs trouvés sur internet seront à même de fournir tous les contrats nécessaires sans que ça ne coûte les yeux de la tète.




Troisième étape : éviter les pièges

Comme dans tout domaine, se faire de l’argent avec son blog requiert une vigilance concernant les éventuels pièges. Dans ce cas-ci, tout tourne autour de l’encaissement d’argent.

Tout d’abord, il faudra surtout éviter les chèques. En effet, plusieurs problèmes peuvent survenir avec ce système de paiement si l’on en cite que les gens qui n’enverront jamais le chèque ou encore ceux qui l’enverront au mauvais endroit.

Aussi, il est conseillé de ne surtout pas passer par le site de la banque. Certes, plusieurs entreprises font passer le paiement en ligne en revoyant les clients sur une page de Banque populaire, de Crédit Agricole ou bien de la Société Générale. En outre, les banques peuvent aisément sécuriser toutes les transactions bancaires. Seulement, les critères imposés par les banques sont très rigides ce qui fait que se retrouver dans toute la paperasse n’est pas toujours chose aisée.




Quatrième étape : l’alternative au paiement en ligne

La meilleure alternative pour monétiser un blog tout en étant assuré à tous les niveaux concernant le paiement, c’est d’ouvrir un compte bancaire pour l’entreprise. Il faut savoir que la majorité des banques refuse qu’un compte courant soit utilisé dans la gestion d’une entreprise, quelle que soit son envergure. En outre, disposer d’un compte bancaire entreprise facilitera grandement le contrôle du fisc.

Toutes les banques seront à même d’offrir des services impeccables dans ce cadre. Seulement, il est conseillé de faire un petit tour des banques pour comparer les tarifs afin de trouver la meilleure affaire. Aussi, il est conseillé de choisir les banques qui proposent de faire une démarche simple, par téléphone par exemple sans obligation de monter un grand business plan.




Cinquième étape : l’utilisation de PayPal

PayPal est un système prenant en charge les paiements en ligne. Son véritable but est de sécuriser tous les échanges financiers entre particuliers ou bien entre structures d’envergure moyenne. Certes, il y a d’autres systèmes de paiement du même acabit, mais PayPal est l’une des meilleures alternatives pour démarrer.

En plus, il faut dire que la commission demandée par PayPal est très acceptable, car elle tourne autour des 4% du CA. En prenant le type Paypal Business, il sera ensuite possible de faire payer tous les clients via leur carte bancaire.




Sixième étape : automatisation de la livraison

Cette étape est surement la plus importante après toutes les autres, car si les clients achètent un produit sur le site et qu’ils paient sur le site, il faudra qu’ils reçoivent par la suite le produit digital dans leurs boites mail.

Pour ce faire, de nombreux prestataires en ligne proposent ce service et les démarches sont très simples. Clairement, il suffira de créer un compte au début, de charger le produit sur le site du prestataire et d’en fixer le prix. Le service créera ensuite un bouton d’achat à copier sur le blog.

Il faut savoir que ce type de service est à la fois valable pour les produits digitaux que les produits en durs. Dans le deuxième cas, il faudra évidemment envoyer les produits aux clients. En outre, ces services offrent d’autres prestations comme la création de factures, la sortie de statistiques permettant de faire des promotions.




Dernière étape : les conditions générales de vente

Si après l’étape six, on peut dire que la démarche pour monétiser un blog est déjà terminée, il faudra tout de même rédiger les conditions générales de vente. En effet, ces dernières guideront tous les clients dans la bonne utilisation du site. Le but n’est pas d’écrire bêtement et de faire un plagiat des CGV des autres sites, mais plutôt de mettre tous les points importants pour que les clients s’y retrouvent facilement.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About The Author
Nathalie Rambolamanana

Leave a Response